Actu Hits1

Solidays 2022 : Black Eyed Peas, Orelsan, Skip The Use… La musique et l’amour a fait son retour à Longchamp !

today28/06/2022 42

Arrière-plan
share close

Le week-end dernier, le festival Solidays a fait son grand retour pour une édition record.

Ce sont pas moins de 247 022 festivaliers qui ont foulé la pelouse de l’Hippodrome de Longchamp pour vibrer aux sons des meilleurs artistes du moment. On revient sur les lives les plus marquants qui nous ont fait déborder d’amour. 

Le top départ est lancé, la saison estivale a enfin commencé. C’est le festival Solidays qui ouvre le bal, avec une 24e édition sous son format originel (l’an dernier, le festival était réservé au personnel soignant) après deux ans d’attente de ces retrouvailles. Cette année, l’événement a explosé tous les records, accueillant pas moins de 247 022 festivaliers et réunissant une programmation musicale des plus riches et éclectiques. Voici le report de virginradio.fr.

JOUR 1

Pour le jour 1, on est bien entendu passer faire un tour au concert d’Orelsan, le rappeur originaire de Caen qui ne s’était plus produit aux Solidays depuis 10 ans. L’attente était palpable après la sortie événement de son album « Civilisation » en novembre dernier. Le public chante déjà en choeur les principaux refrains de l’opus, notamment celui de « La quête » qu’on peut d’ores et déjà qualifié de tube. À la fin du show, Orelsan présente tour à tour les membres de son crew qu’on connait maintenant bien grâce à son documentaire « Montre jamais ça à personne », on a eu comme cette impression de retrouver notre bande de potes.

On file ensuite à Pongo, sous le chapiteau de Caesar Circus, une artiste angolaise qui sait soulever les foules. Engracia Domingos Da Silva de son vrai nom, dégage une énergie magnétique, nous emporte avec ses beats déchainés qui revisite le kuduro avec des mélodies pop et hip hop. Un mélange de genre qui fait sensation et qui place la chanteuse dans les artistes à suivre de ces prochaines années !

Petite déception ensuite avec Justice, qui se produisait sur la scène Paris. Sous la forme d’un DJ set rondement mené, le duo mythique de la French Touch fait danser la foule sur leurs plus gros succès (Stress, We are your friends, D.A.N.C.E…) mais aussi sur des hits des années 80. Le light show remplit son contrat aussi, mais il manque un petit truc en plus. Cette petite émotion en plus qu’on avait ressenti lors de la dernière tournée live (incroyable) de Justice en 2018.

JOUR 2

Le jour 2 sera marqué par la prestation électrique de Skip The Use, mené par le leader charismatique Mat Bastard qui est maître dans l’art de faire transpirer les foules. Un concert du groupe Lillois représente tout ce qu’on attend d’un live, une énergie communicative, de l’interaction tout au long avec le public et des musiques qui donnent envie de sauter partout, tout le temps. On ne pouvait pas non plus manquer le concert des Black Eyed, Peas, à notre sens LA tête d’affiche de cette édition. Le quatuor nous fait jumper à coups de tubes plus efficaces les uns que les autres (Let’s get this party started, I gotta feeling, Time of my Life…) mais aussi à répandre beaucoup de bons sentiments sur l’Hippodrome nous rappelant que l’amour gagne toujours…

JOUR 3

Pour commencer le troisième jour de festivités en beauté, on est allé voir notre petite protégée Emma Peters, qui réunit une dense foule sous le chapiteau du Circus. Avec justesse et simplicité, elle enchante les festivaliers. On a même entendu « c’est la nouvelle Angèle » autour de nous… Est venue ensuite une autre artiste Virgin Radio qu’on connait bien, Suzanne, qui s’offrait à elle toute seule la scène principale du festival. Suzane en veut, Suzane est une battante qui relève ce défi de taille avec brio. Les Solidays sont conquis par les mélodies ravageuses de ses deux albums « Toï toï » et « Suzane » !

Un des plus grands moments de cette édition sera signée Victor Solf, une des moitiés du duo Her qui a continué sa carrière en solo suite au décès de Simon Carpentier. L’alchimie entre l’artiste et son public était évidente, on a vécu ce concert telle une grande communion sur cette scène du Circus qui décidément nous a réservé de belles surprises. Les festivaliers étaient comme en trans devant ce show aussi rock qu’électrique, une vraie claque ponctuée même par une surprise, le live énorme de « Five minutes », morceau phare de Her. 

Désormais on a qu’une hâte, continuer la tournée des festivals dès cette semaine avec le Delta Festival du 29 juin au 3 juillet à Marseille, Europavox à Clermont-Ferrand, Main Square Festival à Arras et Garorock à Marmande du 30 juin au 3 juillet.

Écrit par: hits1

Rate it

Article précédent

Actu Hits1

Indochine au cinéma, Les Jonas Brothers sur le Walk of Fame et les artistes préférés des français… Les news musique

Voilà TOUT ce qu'il ne fallait pas rater cette semaine ! Les Jonas Brothers vont avoir leur étoile sur Hollywood Boulevard ! Voilà une nouvelle qui devrait ravir les fans des Jonas Brothers ! Lancé en 2005, le groupe est composé de trois frères originaires de Wyckoff dans le New Jersey : Kevin Jonas, né le 5 novembre 1987, Joe Jonas, né le 15 août 1989, et Nick Jonas, né le 16 septembre 1992. Alors que le groupe s’apprête à célébrer ses 17 ans de carrière, […]

today25/06/2022 72


0%
Hits 1 radio

GRATUIT
VOIR