Hits1 radio

numéro 1 sur les Hits

Piste actuelle

Titre

Artiste

Show Actuel

Background

Zara Larsson sur son nouveau single Don’t Worry Bout Me, sa prochaine tournée et les agressions sexuelles en concert…

Écrit par sur 01/04/2019

Zara Larsson est bien plus qu’une pop star. Sous les feux des projecteurs depuis son adolescence après avoir participé à l’équivalent de Nouvelle Star en Suède, la chanteuse a décroché un contrat dans l’une des plus grandes maisons de disque où elle a eu la possibilité de publier son premier album So Good. Après avoir enchaîné les tubes comme « Never Forget You » ou bien « Symphony » en collaboration avec Clean Bandit, Zara est prête à reprendre le contrôle de sa narration. Car oui, la suédoise est bien plus qu’une pop star ordinaire. Toujours prête à utiliser sa plateforme pour parler de sujets importants, elle est à notre avis, une voix importante de notre génération. 

Bien plus qu’une pop star proposant des titres dance, Zara est fière d’être féministe et promeut sans honte la santé sexuelle. Elle a commencé à parler franchement de tous les problèmes de ce sujet sur ses différents réseaux sociaux avant de rejoindre Durex dans le cadre d’une campagne de prévention contre le sida à l’automne dernier. Zara s’est pourtant retrouvée au milieu d’une polémique à la sortie du single marquant son grand retour « Ruin My Life ». Il faut dire que la chanson parle d’une relation toxique qu’a vécu la chanteuse. Certains fans n’ont malheureusement pas apprécié ce morceau allant à l’encontre des valeurs promues par leur idole : « Mes expériences passées m’ont inspiré pour écrire cette chanson. Elle parle du fait qu’une relation peut être très mauvaise pour nous au point qu’elle ruine ta vie. C’est tellement facile de tomber dans ce genre de piège. Parfois, je me demande comment j’ai pu être prise au piège dans ce genre de spirale. Je pense que ça montre à quel point les gens peuvent avoir une emprise sur une autre personne. » nous raconte Zara. Celle-ci ajoute concernant les différents commentaires négatifs qu’elle a eus concernant le morceau : « On peut être une femme forte et indépendante tout en étant vulnérable, au point de se faire briser le coeur. » 

 

« Ruin My Life » marque pourtant bel et bien une nouvelle ère pour la chanteuse bien décidée à dévoiler des morceaux authentiques dont elle est fière. Le dernier en date, « Don’t Worry Bout Me » dont elle nous a révélé être à l’opposé du premier single. Et quand on l’écoute depuis sa sortie, vendredi 29 mars, on comprend mieux pourquoi. Zara n’a pas peur de dire ouvertement à son lover qu’il est temps qu’il disparaisse de sa vie. « La musique est une sorte de thérapie » nous confie la chanteuse de 20 ans. « Je pense que ça l’est pour beaucoup de monde sur cette planète. En tant qu’auteur, j’ai la chance de pouvoir écrire sur ce que je ressens. Et quand je pense que des personnes ressentent les mêmes choses que moi et s’identifient à mes paroles, tout ce que je vis prend un sens. C’est un véritable privilège de pouvoir partager tout ça. »  finit-elle par avouer. 

 

« Je pense que je suis en train de grandir en tant qu’artiste. Et ça tout simplement car j’évolue tous les jours en tant que femme dans notre société. J’ai bientôt 21 ans, c’est dur de me projeter dans l’avenir. Je sais juste que je dois profiter de chaque instant. » nous raconte-t-elle avant de reprendre concernant son retour sur le devant de la scène : « J’étais très angoissée à l’idée de dévoiler « Ruin My Life » parce que j’ai pris beaucoup de temps à sortir quelque chose de nouveau. La pression était vraiment grande car beaucoup de monde comptait sur ce morceau. Mais maintenant je ne veux plus stresser à l’idée de sortir de nouvelles chansons. »

 

Alors qu’elle est prête à repartir sur les routes en compagnie d’Ed Sheeran lors de sa tournée des stades qui passera par Lyon et Bordeaux les 24,25 et 29 mai prochain, Zara nous a un peu parlé de sa façon de préparer ses performances lives : « Être en studio est cool mais ce que je préfère le plus c’est d’être sur scène. Jouer en live est ma véritable passion et je pense que c’est pour ça que j’ai commencé à faire de la musique. J’ai toujours voulu divertir mon entourage. J’ai toujours voulu être sur scène. » nous dit-elle tout sourire avant qu’on parle d’un sujet un peu plus sérieux : celui des agressions sexuelles pendant des concerts. 

 

Ce n’est un secret pour personne, de plus en plus d’agressions ont lieu en concerts et en festivals. Beaucoup de jeunes adultes commencent à en parler ouvertement grâce à des organisations luttant contre ce problème et le soutien de nombreux artistes. « Je n’arrive même pas à trouver les mots pour expliquer ce que je ressens vis-à-vis de ça. Ce genre d’incident arrive vraiment souvent en Suède. » nous confie Zara « Les gens vont à des concerts pour s’amuser et oublier leur quotidien, alors savoir que certains se font agresser me rend malade. Ça me fait beaucoup de peine de savoir que plein de jeunes filles doivent constamment guetter leurs alentours au lieu de s’amuser. C’est d’ailleurs ce que je leur dis pendant mes lives : faites attention à vous et aux autres, si vous voyez quelque chose rapportez-le aux agents de sécurité. En tant qu’artiste, c’est important d’en parler bien que ce soit un problème plus grave encré dans notre société. On vit toujours dans la culture du viol, celle où la masculinité est toxique. Il est temps qu’on parle de tout ça à l’école afin qu’on en finisse. »

Zara n’a plus rien à prouver et c’est en étant à 100% elle-même qu’elle arrive à toucher autant de personnes. Comme Alex Vargas qui n’a pas peur de faire passer sa santé mentale avant sa carrière, la chanteuse est prête à tout pour mettre en lumière des problèmes de notre société. « Je fais ce que je fais parce que ça me passionne mais soyons réalistes un instant. Je suis une artiste commerciale. Je sors des chansons commerciales. Je veux que les gens aiment ces chansons, je veux qu’elles soient jouées à la radio. Je n’ai pas peur de le dire. Je me fiche de ce que les gens pensent de moi mais quand ça concerne ma musique, je peux devenir très sensible. »  Intelligente, indépendante et vulnérable, Zara Larsson est la pop star dont la génération des millenials a besoin.